Non classé|

Lors du point de presse de l’événement ‘’LA CARAVANE DU FRANÇAIS’’ tenu le 3 juillet 2020, au Plateau, l’artiste-musicien Diabo Steck n’est pas allé de main morte pour dénoncer les nombreux agissements de la jeunesse actuelle.

Sur une forte teinte d’humour et une once de philippiques contre les turpitudes de « la GPP, Génération Pressée-Pressée », Diabo Steck a mené un réquisitoire sans ménagement contre les entorses à la langue française dont la GPP est coupable substituant l’argot ivoirien communément appelé ”Nouchi” au ”Bien parler”, ”Bien écrire”, ”Bien dire en français.

‘’Le nouchi est remplacé par la langue française même à l’école et devant les professeurs sur des tons irrespectueux’’, a décrié l’Artiste-musicien avant de tirer la sonnette d’alarme pour inviter les uns et les autres à encourager l’initiative de ‘’LA CARAVANE DU FRANÇAIS’’ tant pour mieux ‘’vulgariser la langue française en milieu urbain’’ que pour donner aux jeunes des repères et des modèles à imiter dans la société en matière de réussite sociale.

Rendre plus accessible la langue par la cohésion et la solidarité au bénéfice des populations adjamoises

Justement sur ce point, le Directeur des Services Sociaux Culturels et de la Promotion Humaine, Sékou OUATTARA qui a livré un pan de la vision du Maire d’Adjamé, Farikou SOUMAHORO, au bénéfice de la jeunesse Adjamoise, a révélé que ‘’LA CARAVANE DU FRANÇAIS’’, avec toutes les manches de la 6ème édition dans la cité carrefour, s’attachera à ‘’rendre plus accessible et donner la chance à toutes les couches sociales de mieux communiquer entre elles dans un registre moyen de la langue française’’, sur fond de cohésion et de solidarité chère au Premier Magistrat de la commune cosmopolite.

Plus simplement, comme le souhaite Diabo Steck, il s’agit d’en finir avec les pérégrinations langagières et comportementales d’une frange importante de la jeunesse d’aujourd’hui en porte -à-faux avec les valeurs.

‘’Bien parler’’, ‘’Bien écrire’’ contribue au ‘’Bien penser’’ et l’atteinte des objectifs

Car ‘’Bien parler’’ et ‘’Bien écrire’’ contribue à ‘’Bien dire’’ et Bien penser pour avoir un plus grand contrôle sur le flux des pensées, des idées, des opinions, des valeurs qui participe à investir dans la qualité de notre quotidien. Quiconque contrôle la langue est capable d’influer directement sur son auditoire et véhiculer ses aspirations et donc conquérir Autrui. Mais encore quiconque pense et s’exprime mieux influe qualitativement sur l’atteinte des objectifs personnels ou collectifs.

Enfin, le ‘’Bien écrire’’, le ‘’Bien dire’’, le Bien parler’’ contribuent au ‘’Bien penser’’ qui suppose une norme, un principe ou une règle qui indique qu’il y a un ordre que la pensée doit respecter pour être pleinement elle-même ou fidèle à sa finalité voire ses objectifs. Et cela passe par le respect des fondamentaux de la langue, en l’occurrence, la langue française.

Par Yainh KENE

Les commentaires sont fermés.