Non classé|

L’Organisation internationale pour les migrations (Oim) était dans les locaux de la mairie d’Adjamé. Cette organisation d’appui aux Etats dans la gestion des questions de migration a, à l’occasion, sensibilisé la jeunesse sur la pandémie de la maladie à coronavirus y compris relativement à l’immigration clandestine. Et ce, à travers des dons de plus de 3000 lots composés de dispositifs de lavage des mains, de cache-nez, gels hydroalcooliques, seaux, des savons liquides, etc.

La Cérémonie s’est déroulée dans la salle de mariage de la mairie de la commune cosmopolite le mardi 30 juin 2020. C’était en présence de nombre de personnalités, notamment le représentant du Maire d’Adjamé, Aboubacar DIEBKILE, 5ème Adjoint au Maire et Karim Sanogo, Directeur générale (Dg) de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (Fenacci).

A cette occasion, le 5ème Adjoint au Maire a interpellé la jeunesse ivoirienne sur ‘’l’immigration clandestine’’ qui est pour lui un danger mortel.

Poursuivant, il a profité de l’occasion pour exhorter cette jeunesse au travail. 

« Le président Alassane OUATTARA a mis en place des stratégies pour aider la jeunesse. Je vous le dis en connaissance de cause. J’ai fait mes études en Europe, j’ai vu comment les choses se passent là-bas. C’est difficile.  Ce n’est pas en Europe qu’on peut avoir son bonheur. Nos jeunes ont beaucoup d’esprit d’initiative. Il suffit de se mettre dans la ligne droite que le président de la République a tracée », a-t-il affirmé.

A sa suite, Jean-Cédric SAWADOGO, Assistant Projet à l’Oim a tenu à remercier le maire et son équipe pour l’accompagnement de cette initiative.

Il profité de cette rencontre pour donner la vision spécifique de cette organisation. « Moi j’interviens dans un projet. Et ce projet c’est ‘’migrant comme messager’’. C’est un projet pour sensibiliser les jeunes des familles de potentiels migrants irréguliers. Nous mettons en œuvre ce projet avec des migrants de retour qui veulent bien raconter leur histoire. (…) C’est dans ce cadre que nous avons décidé d’accompagner les organisations socioculturelles de la mairie d’Adjamé. Il faut qu’on interpelle les gens. La Covid-19, si elle ne nous a pas pris tôt elle nous prendra à l’usure », a indiqué Jean-Cédric SAWADOGO.

Quant à Karim SANOGO, Directeur générale de la Fenacci, il a lancé un appel à la jeunesse ivoirienne à s’introduire dans le commerce, et par voie de conséquences en s’intéressant aux activités de la Fenacci. Avant de saluer le geste de l’Oim qu’il juge nécessaire dans le combat contre la Covid-19. « Nous remercions cette organisation pour ces dons avec la pandémie qui, malheureusement, ne fait que croître de jour au jour. Je pense que ces dons sont toujours les bienvenus pour sensibiliser et informer nos membres. L’équipe continue de respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement », a-t-il rassuré.

Par Eric ATIGAN

Les commentaires sont fermés.