Non classé|

  • ‘’L’amélioration de l’accès de la population à un service d’assainissement durable et la meilleure gestion des risques liés aux inondations ;
  • L’augmentation du nombre de personnes adoptant les bonnes pratiques de préservation de la salubrité ;
  • La diminution du dépôt sauvage d’ordures dans les quartiers bénéficiaires du Programme ;
  • l’amélioration de la mobilité des biens et des personnes ;
  • La création d’emplois et de richesses’’.

Tels sont les résultats attendus quant à la réalisation de la 2ème phase du Programme d’Aménagement et de Gestion Intégrée du Bassin Versant du Gourou (PAGIBVG) dont le lancement officiel a eu pour cadre l’espace ‘’monuments des martyrs’’ le jeudi 02 juillet 2020.

Dans la série des allocutions, la Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Mme Anne Désirée OULOTO, a précisé que :

« Ce Programme ambitionne améliorer les conditions socio-économiques des populations vivant dans les quatre communes qui recouvrent le Bassin Versant du Gourou. Plus spécifiquement, ce Programme vise à réduire les rejets d’eaux usées dans les canaux d’eaux pluviales ; d’évacuer le débit de pointe décennale sur le Bassin Versant du Gourou et de réduire les dépôts de sédiments dans la baie de Cocody. (…) C’est seulement maintenant que les travaux du court terme vont pouvoir démarrer ».

Ce Programme, indique-t-elle encore, porte sur un effort financier de l’ordre de 29,5 milliards de F.CFA de prêt accordé par la BOAD [Ndlr : Banque Ouest Africaine de Développement]. Il est issu de l’étude globale réalisée au cours de la phase d’urgence qui a défini un plan d’investissement sur vingt (20) ans [Ndlr : 2017 – 2036] et se décline en trois (3) sous-programmes :

  • « Court terme (2017-2020) ;    
  • Moyen terme (2020 – 2026) ;
  • Long terme (2027 – 2036). » Comme l’a cité la Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité.

Puis d’ajouter qu’à l’issue de cette cérémonie de lancement, trois (3) chantiers seront mis au démarrage, avec un 4ème chantier prévu pour la fin du mois d’août 2020.

Au nombre des susdits chantiers :  »des travaux d’assainissement des eaux pluviales et sédimentologie ; des travaux de voiries ; des travaux d’aménagements de zones critiques et des travaux de raccordements de réseaux des eaux usées au collecteur de base et de réhabilitation dudit collecteur ».

Toujours concernant ces travaux, nous avons la construction d’un système d’assainissement qui va comprendre 16 km de réseau des eaux usées ; deux (2) stations de relèvement et une station de pompage. Également, il y aura l’aménagement de 2 km 105 de canaux d’eaux pluviales et le bitumage de 8,753 km de voie en terre et d’entretien courant ; 12, 035 km de voies revêtues.

‘’La station de pompage quant à elle constitue la principale composante au niveau des travaux. Cette station de pompage vient corriger le dysfonctionnement du collecteur de base’’.

Sur la fin de son intervention, la Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Mme Anne Désirée OULOTO, a exhorté les acteurs du Programme « à faire preuve d’une grande responsabilité et de professionnalisme afin que les délais d’exécution des travaux soient respectés ».

Plus loin, toujours au titre des interventions, Antoine GOUGOU, Chef du Programme d’Aménagement et de Gestion Intégrée du Bassin du Versant du Gourou a rappelé que ‘’le Bassin Versant du Gourou est au centre du District d’Abidjan. Il fait à peu près 29 km2, long de 9 km et large de 3 km. (…) il est limité au Nord par le carrefour de Samaké et s’étend sur les communes d’Abobo, d’Adjamé, de Cocody et un peu de la commune du Plateau. A l’Est, il y a le Boulevard Latrille, à l’Ouest le Chemin de fer (Adjamé-Anyama) et la forêt du Banco. Ce bassin débouche sur la baie de Cocody en passant par le carrefour de l’Indénié’’.

Autre intervention, celle du Chef de Mission résidente de la BOAD (Banque Ouest Africaine de Développement). A l’en croire, le PAGIBVG vise à renforcer des travaux déjà réalisés en contribuant à résoudre les problèmes récurrents d’inondations à l’exutoire du Bassin Versant du Gourou au carrefour de l’Indénié ainsi que les apports de sédiments et de pollution dans la baie de Cocody, etc. Et bien plus :

« la mission assignée à la BOAD est de contribuer à promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest en finançant des projets prioritaires et structurants de développement, de lutte contre la pauvreté. (…) Le projet qui nous réuni aujourd’hui en est une parfaite illustration car il enregistre la participation conjointe de la BOAD, de la BAD et de l’AFD au financement de cette importante opération à savoir le Programme d’Aménagement de la Gestion Intégrée du Bassin Versant du Gourou’’.

Cet important Programme, ajoute-il, s’inscrit dans le Programme National de Développement (PND) de la République de Côte d’Ivoire qui a identifié deux défis majeurs en matière d’assainissement :

  1. Mettre fin à la défécation à l’air libre ;
  2. Améliorer le système d’assainissement et de drainage afin de renforcer l’accès des populations des installations améliorées.

Cette cérémonie, pour tout dire, a été marquée par le lancement des Travaux de la 2nde phase du Programme d’Aménagement et de Gestion Intégrée du Bassin Versant du Gourou et la remise de matériels informatiques et roulant à l’intention des structures publiques partenaires de la mise en œuvre dudit Programme. Comme une invite aux bénéficiaires  »à en faire bon usage pour accroître leurs capacités opérationnelles’’, au dire de la Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité.     

  

    

Les commentaires sont fermés.